Test des Reebok « ATR Pump »

23 juillet 2005 Aucun commentaire 6 852 vues

Ça fait un bout de temps qu’on rêvait tous de revoir des Pump. Il existe bien des rééditions mais autant être parfaitement honnête : elles ne sont pas du tout à la hauteur des modèles originels. (cf. test des « Ominilite »)

Par contre, un nouveau modèle de Pump, c’est un événement. Maintenant est-ce un retour gagnant ?

Pour se faire une idée précise, direction un magasin de sport et essayage de la paire en question.

Le look

Les goûts et les couleurs cela ne se discute pas, mais autant être franc, je les trouve vraiment moches ! Mais bon, qu’est ce qu’on est pas prêt à faire pour une paire de Pump !!!

La qualité de fabrication

Voilà au moins un élément sur lequel il n’y a pas matière à discuter : la shoes est bien finie, il n’y a aucune trace de colle et les matériaux utilisés sont de bonne qualité.
C’est propre.

Les semelles

  • intérieur : comme à son habitude chez Reebok, elle n’est pas collée et s’enlève donc facilement. Par contre, pour un montage quad, il faudra la changer car elle n’est pas bien épaisse !
  • extérieur : Un système DMX est présent mais cela ne posera pas de problème lors du perçage. Sinon, la semelle est relativement lisse et rigide et propose une bonne stabilité latérale.

Reebok ATR Pump

La chaussure dans son ensemble

La forme générale

La chaussure est globalement proche du pied. Et le chaussant est confortable. Par contre elle est hyper large à l’avant du pied ! Donc si vous avez comme moi un pied plutôt fin : abstenez-vous.Reebok ATR Pump

Le strap

Situé sur la haut du coup de pied, on pourrait penser que c’est une bonne idée. Il ajoute un sentiment de maintien latéral. Mais dans la pratique, il :
– est chiant à serrer car le trou dans lequel il passe, est trop petit,
– va clairement géner en flexion avant car il est trop rigide.

Le système pump

Nous y voilà, enfin !!!

Le système diffère de ce que nous connaissions. Les précédents modèles proposaient les système pump suivant :
– languette (le meilleur pour nous)
– l’arrière du pied pour le maintien de la zone « talon – tendon »

Sur ce modèle, le système pump est positionné de part et d’autre de la chaussure, sur chacun des flancs.

Reebok ATR Pump

Autant être honnête : ÇA NE SERT A RIEN !!! C’est dit. Ca ne sert à rien, et de chez « ca ne sert à rien du tout  » !!!!

Réalisation du test : j’ai vérifié que le système pump était vide, j’ai enfilé la chaussure, serré les lacets et pumpé tant que j’ai pu ! Et là rien ! Nada ! Quechi ! Même pas l’ombre d’un début de soupçon de tentative de commencement de sensation de maintien supplémentaire. Je me suis dit : « tu vas pas bien, c’est la chaleur ! ». Alors j’ai dégonflé puis regonflé. Pareil !!!

En plus, et pour ajouter à tout cela, les valves pour gonfler et dégonfler, sont sur les côtés de la chaussure. Ben, y’a intérêt à être souple et agile, je vous le dis moi ! C’était pourtant bien sur la languette !

Reebok ATR Pump

Quelle déception

Conclusion

A 90 euros en soldes, c’est finalement un achat raisonnable. Mais bon, il est clair que ce n’est pas le modèle du siècle. J’ai la mauvaise impression que l’argument marketing « Pump » a pris le pas sur la technicité réelle du produit et c’est bien dommage.

Reebok ATR Pump

100% Quad

Fabricant : Reebok Pump
Photos : Zappos

Mots clés: .

a écrit 131 articles sur Roller Quad.net.

Laissez un commentaire


    Proposer un article !

    Vous avez fait un montage, vous avez une expérience à partager, ... Rédigez votre article

    Catégories