[RollerFR] Montage Rollerblade Lightning 05 / Diker

18 avril 2005 Aucun commentaire 3 505 vues

100% Quad republie certains articles dédiés au quad de feu RollerFR.net.

RollerFR Logo

RollerFR et Ootini sont heureux de vous proposer 2 promotions intéressantes sur les patins Rollerblade Lightning 05, avec la coque au prix de 75 euros (attention il ne reste plus toutes les tailles), et la platine 105 euros.
Pour profiter de cette promotion, imprimez cette page si vous allez en magasin, ou indiquez au moment du paiement l’adresse de cet article.

Je vais essentiellement m’attarder sur les coques que j’ai montées sur une une paire de Diker.

Les platines Lightening sont fabriquées par Mogema (une marque destinée aux vitesseux) ; longues de 285 mm avec une double paroi, elles sont prêtes pour accueillir des roues de 84 mm, et se montent facilement sur un Twister.

Custom Rollerblade Lightning / Diker

La coque Lightening 05

De quoi a-t-on besoin pour une coque destinée à faire du slalom ?

  • La précision : la Lightening 05 vraiment très bonne sur ce point. Elle est très près du pied, qui n’a donc pas tendance à bouger à l’intérieur de celle-ci. Le serrage est effectué par des laçets, ainsi qu’un strap qui maintient parfaitement le coup de pied. Avec ces deux dispositifs le pied ne fait qu’un avec la coque.Custom Rollerblade Lightning / Diker
  • Le maintien de la cheville : cette coque est plus basse que les anciennes CDG ou Fusion 10k. Je retrouve la sensation importante du pied libre dans ses mouvements, mais maintenu à partir d’une certaine inclinaison grâce à la boucle de serrage (très précise) qui arrive tout juste en haut de la cheville. Ceci est très important, car les figures à base de volte en particulier font travailler les chevilles, alors que les tranches requièrent un spoiler pour maintenir celle-ci dans une position fixe.Custom Rollerblade Lightning / Diker
  • Un talon : même s’il n’y a pas besoin du talon d’un bottine, en slalom j’ai besoin d’avoir le talon un peu surélevé, en particulier pour les figures assises. Sur ce montage, la cale permet de jouer ce rôle.
  • Le confort : la coque est agréable à rouler, même après quelques heures d’utilisation. Elle dispose d’un shock absorber, qui permet d’amortir les chocs les plus courants (rien avec ceux des modèles de street).Custom Rollerblade Lightning / Diker
  • Un patin un minimum beau : même si ce n’est pas indispensable, ça en jette quand même plus ! Avec la Lightening, on est servi. La coque est très fine, sobre, et le cache lacet amène une touche originale.

La platine DikerCustom Rollerblade Lightning / Diker

J’ai choisi une platine Diker (car j’en avais une en stock!). C’est un modèle T15, monté centré par rapport à la coque. J’aime bien ce montage car il permet de réaliser facilement des wheelings aussi bien en royal (sur le talon), qu’en impérial (pointes).
Les trucks, bien que serrés, sont plus mous que ceux des platines Lazer de mon montage habituel.
Cela entraîne une plus grande facilité à réaliser les figures récentes (toupies, voltes etc), mais on perd en précision sur les figures old school (mais bon, ça intéresse encore quelqu’un à part des vieux râleurs comme moi ??).
Pour les wheelings, aucun soucis, ça répond au doigt et à l’oeil, de même que pour les figures assises. Pour les figures sautées… je ne peux pas dire, je ne sais pas les faire 😉

 

ConclusionCustom Rollerblade Lightning / Diker

Attention rouler avec ces patins provoque une dépendance ! Je crois que mes 10k vont rester au placard cette année pour le slalom 😉
Je saute aussi avec, et là encore pas de soucis, le chausson est super confort. Je n’ai rien à redire dessus, à part l’usure de l’avant de la coque. En effet après une ou deux réceptions ratées en saut, j’ai l’impression qu’elle s’est usée de manière forte…
Pour ce qui est de la vitesse… dur dur de rouler avec après les patins de Philippe, avec les roues de 110 mm 🙂

 

L’avis de Franck Volpei

Pour compléter mon test, j’ai demandé à Monsieur Franck Volpei (2ème au Sauterelle’s Contest 2004, 3ème aux CDF 2003, 6ème à Amsterdam 2004), de la Rochelle, qui roule avec en compétition avec les Lightening 07 de me donner son avis :

RollerFR : Pourquoi as tu choisi ces coques ? Où as-tu trouvé l’idée de mettre celles-ci ?Franck Volpei

Franck : Je voulais changer mes vieilles baskets sur mes quads, et je voulais quelque chose de nouveau. Je connaissais les coques CDG et je savais qu’elles étaient appréciées par beaucoup de slalomeurs (en quads). De plus, j’avais déjà essayé le montage Lazer/Twister mais celui-ci ne me convenait pas, car trop haut. J’ai donc décidé de me tourner vers des coques de patins de vitness (Lightning chez Rollerblade, Pilot chez Salomon). Travaillant dans le magasin de roller de La Rochelle, j’ai pu essayer des coques de Lightning 5 et de Pilot V10. Mon choix s’est d’abord arrêté sur les Lightning : je les trouvais non seulement plus confortables, mais aussi plus réactives que les Pilot (et puis, esthétiquement parlant, j’avais un faible). Enfin grâce à FARF, j’ai vu que Ben vendait une paire de Lightning 7 (05 ou 07 ?), je lui ai proposé de prendre juste les coques, ce qu’il a bien voulu, et c’était parti…

RollerFR : Qu’en penses-tu ? Points forts, points faibles ?

Franck : Pour l’instant je suis très content de mes coques : je suis arrivé à Marseille cette année avec ces rollers, alors que je ne les avais essayés qu’une seule fois auparavant… Et je dois avouer que je n’ai pas eu de temps de transition de baskets à coques, c’est venu tout de suite… étonnant. Le patin est réactif et je suis vraiment bien à l’intérieur (ce que souhaitais en priorité).
Donc, les gros points forts de cette coque sont : tout d’abord, le confort (chausson en coolmax) ; les systèmes de fermetures (lacets, strap, sangle et fermeture éclair) qui permettent de bien serrer uniformément ; mais aussi la réactivité (le patin n’est pas si mou qu’il peut paraître).
Quant aux points faibles : premièrement, le strap (qui a tendance à faire mal au coup de pied dès qu’on le sert un peu, donc je le sers toujours légèrement…) ; le manque de protection sur le bout de la coque ; la couture peut vite se découdre après quelques frottements (mais n’oublions pas que c’est une coque de inline à la base).

RollerFR : Tu fais de la compet en slalom avec, comment sont elles par rapport à tes anciennes baskets ?

Franck Depuis que je roule avec mes Lightning, j’ai déjà changé ma façon de faire mes runs de slalom. Avec mes baskets, mes mouvements n’étaient pas très fluides quand je faisais des crazy ou des chapi-chapos. La différence s’est faite sentir dès les premiers slaloms, les figures plus proches du tricotage étaient plus faciles à exécuter. Je sentais avec mes baskets que mes rollers mettaient du temps à réagir (la basket se déformait avec le temps) et donc je perdais en maniabilité et en réactivité générale : et même avec des straps (serrés à fond) je sentais que la basket se déformait à la moindre sollicitation… Changement radical avec la coque : dès les premiers tours de roues j’ai senti que le patin réagissait immédiatement. J’ai donc changé aussi ma façon de concevoir mes slaloms, ils sont maintenant plus variés et je sais que je peux incorporer des figures plus fluides. Cependant, j’ai perdu du côté des voltes… et pour l’instant, une belle volte coréenne est impossible à effectuer, enfin ça va venir…

RollerFR : Est-ce que tu recommandes ces coques à d’autres personnes ?

Franck : Oui bien sûr, je pense que ces coques sont excellentes pour l’utilisation que j’en ai (slalom figure). Elles restent aussi de bonnes coques en in-line car il me semble qu’en 2003, Benoît Gamba en avait pour le slalom vitesse.

L’avis de Marjorie Phlippoteau

RollerFR : Pourquoi as-tu choisi ces coques ?

Marjorie : Dès que j’ai vu les coques dans un magasin parisien, j’ai voulu les monter sur des quads ! (instinct de quadeuse sans doutes !!).
Plus sérieusement, elles ne montent pas très haut comme les dernières CDG, donc il y a plus de liberté au niveau de la cheville (enfin sans fermer le spoiler !!).
De plus je les trouve trop jolies !!

RollerFR : Est-ce que tu les trouves bien pour le slalom ?

Marjorie : Elles sont super bien maniables et ont un bon maintien du pied en accrochant juste le strap, mais je ne les trouve pas super confortables (ça reste un patin en ligne !) : rien ne vaut les Fusion 10k ou les premières CDG !!!
En ce qui concerne les autres disciplines, je n’ai pas trop pratiqué avec donc je peux pas trop en parler.

Article original publié sur RollerFR par Walid Nouh en 2005
Remerciements : Franck Volpei, Marjorie Phlippoteau, Ootini, Ben pour le montage
Relecture : Paskal Dupoy, Nicolas Vérité
Photos : Walid Nouh, Jeff Heurteur, Ootini
(C)Copyright 2005 Walid Nouh

a écrit 4 articles sur Roller Quad.net.

Laissez un commentaire


    Proposer un article !

    Vous avez fait un montage, vous avez une expérience à partager, ... Rédigez votre article

    Catégories