Montage Reebok Kamikaze Mid II / Lazer

15 août 2013 Commentaires fermés sur Montage Reebok Kamikaze Mid II / Lazer 6 441 vues

C’est sans grande conviction que j’ai réalisé ce montage. En effet, j’adore le look de la basket Reebok Kamikaze Mid II, mais je me suis dit que la semelle n’irait vraiment pas sur les quads. Un jour j’ai craqué, et avant la rando j’ai fait le montage.

Shawn Kemp

Cette basket est une réédition. L’originale est une signature du basketteur Shawn Kemp, un des meilleurs ailier fort de la NBA dans les années 90 (principalement aux Seattle Supersonics). The Reignman était un des joueurs les plus spectaculaires de son époque.

Shawn Kemp

Quand on vous dit qu’il était spectaculaire 🙂
Photo: John Biever/SI

Shawn Kemp

NBA All Star Game 1996
Shawn Kemp aka The Reignman

Pour ceux qui ne connaissent pas Shawn Kemp, voici une petite vidéo de rétrospective:

La basket Kamikaze Mid II

Je trouve que ces baskets ont un look d’enfer ! Elles sont bien montantes, comme toutes les chaussures de l’époque mais moins lourdes que mes Pat Ewing (environ 400g en 40). Le problème se situe au niveau du matériau sur la partie arrière de la semelle qui semble assez mou, ce qui m’a fait dire dès mon essai en magasin que cela ne fonctionnerai pas bien sur les quads. Pour finir, j’ai payé 84 euros la chaussure (merci les soldes à -30%).

Montage Kamikaze 2 / Lazer

Source : Reebok

Montage Kamikaze 2 / Lazer

Source : http://sneakersaddict.com

Différents coloris existent (à n’en pas douter, Reebok en ressortira encore d’autres) comme le montre l’image ci-dessous.

Montage Kamikaze 2 / Lazer

Source : nicekiks.com

La semelle intérieure est trop fine : je compte donc la remplacer le plus vite possible par une paire de Sorbothane habituelle.

Montage Kamikaze 2 / Lazer

La semelle est beaucoup trop fine

La platine Lazer T4

Le train roulant provient d’une petite annonce pour un ancien patin de vitesse des années 80, acheté 70 euros. La Lazer est une T4, pratiquement neuve. Je suis d’autant plus chanceux qu’il ne reste plus de taille 4 chez Hawaii Surf ! Les gommes sont jaunes en bas comme en haut, ce qui veut dire qu’en serrant bien il est impossible que les trucks bougent 🙂 Montage Kamikaze 2 / Lazer Note : pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, la platine est incurvée car elle conçue pour être montée sur des basket, à la différence de la plupart des autres platines du marché.

Les roues Hyper Rollo

Montage Kamikaze 2 / Lazer

Hyper Rollo 62mm bleues, coloris rare

Hyper Rollo

Hyper Rollo noires 62mm plus récentes

Encore plus collector que la platine, les Hyper Rollo 62mm/78A bleues sont dans un très bon état. Personnellement je n’ai jamais été fan de ces roues par le passé, mais l’équipe originelle de 100% Quad ne jurait que par elles. Retrouver un jeu à l’ancienne (donc pas une réédition) a été une bonne occasion sur laquelle j’ai sauté (non Kalou je te filerai pas les patins!). Les Hyper Rollo existaient aussi en 65mm. Les coloris les plus classiques étaient noirs et rouges.

Montage

Plaque de dural 3mm obligatoire ! La semelle est déjà très molle mais en plus nous allons percer le système Hexalite. (le mot de GMT: le système Hexalite de Reebok n’est pas un problème du tout pour l’installation de la platine. Il est structuré en colonnes d’air indépendantes les unes des autres suivant le modèle des alvéoles d’une ruche. Percer le talon crève donc certaines colonnes mais pas toutes, grosse différence avec les bulles d’air de Nike pour lesquelles le moindre trou est catastrophique. En revanche si la semelle est trop molle, ça ne change rien à l’affaire, il faut plaquer).

Montage Kamikaze 2 / Lazer

Le patin terminé

Attention à la taille des vis pour l’arrière car la semelle est très haute. Le perçage s’effectue sans problème et il faut mettre de bonnes rondelles à l’intérieur de la chaussure.

Montage Kamikaze 2 / Lazer

La semelle est très haute sur ces baskets

Esthétiquement le résultat est à la hauteur de mes attentes. Le patin n’est pas beaucoup plus gros que mes montage avec les Muscle Ball ou les Pat Ewing. Sur les trois patins, la hauteur de cheville est identique (les platines et roues sont de même taille).

Montage Kamikaze 2 / Lazer

Impressions

La première chose qui fait plaisir est le confort. Mais vite il faut changer la semelle intérieure pour ne plus sentir les vis… Comme je m’y attendais, le talon est un peu trop mou mais contrairement à ce que je pensais c’est tout à fait roulable : je teste ce quad le soir même ! Concernant les roues, je cherche vraiment pourquoi je n’aimais pas les Hyper Rollo, parce que ce jeu est un grand bonheur : le patin slide dans tous les sens, on pourrait même faire peur aux petites mamies (à l’ancienne!). Le roulage est très agréable et le maintien est bon. C’est un pur patin de sauteur, il a fait le bonheur de mon cher collègue El Gato (voir ci-dessous). En conclusion, c’est bien mieux que je pensais, et pour avoir un max de style, il faut rouler en short (et sans protecs of course) !

Montage Kamikaze 2 / Lazer Montage Kamikaze 2 / Lazer


Le montage en action, pendant le concours vidéo freeride RollerEnLigne.com

L’avis d’El Gato

Salut à tous chers lecteurs et lectrices de RollerQuad.net ! Je sais que vous êtes nombreux ! Comme monsieur Walid ou, encore appelé maître Walid dans notre contrée Montpelliéraine, m’a demandé de vous faire un petit retour sur ces skates, c’est avec grand plaisir que je m’y colle Tout d’abord on ne peut dissocier une analyse du contexte, je vais donc rapidement vous expliquer comment j’en suis venu à tester ces merveilles à roulettes (damn it ! Je me trahis dès le premier paragraphe). Une chaude après-midi de juillet tout ça tout ça, Montpellier quoi, je me retrouve sur sa terrasse pour monter ma paire première paire de custom (Adidas montantes + platine Diker T16). Une fois le travail réalisé une petite session de test s’impose pour terminer les réglages, Walid m’accompagne donc Shawn Kemp aux pieds (fière allure ce Walid) et c’est parti ! Mon patin droit s’avère mal monté et tire sur la droite, je suis donc complètement anéanti, triste, au fond du trou et c’est là que ma vie bascule : passage des patins sur le banc de roulage « wawa » pour test, le saint Shawn ‘Graal’ Kemp met alors confié pendant ce temps-là !

Premier contact

Il est vrai que d’un point de vue esthétique la boot ne m’apparaissait vraiment pas engageante, j’en avais d’ailleurs fait part la première fois que je les ai vu, avec cette semelle étrange qui s’entrelace curieusement avec le reste de la chaussure. Mais ne soyons pas obtus car l’habit ne fait pas toujours le moine ! Je mets alors mon premier pied dedans (le droit de mémoire, mais le souvenir est flou :p) et là c’est le grand (pied ?) plaisir :

  • Confort et maintien : cette chaussure, juste ce qu’il faut de montante pour bien maintenir la cheville, est tellement confortable qu’on a l’impression d’enfiler une paire de chaussons. Le talon est vraiment bien pris à l’arrière et ne se décolle jamais (même avec les lacets peu serrés), le tout avec une semelle d’origine (je conseille cependant de mettre une bonne Sorbothane ou Ironman). Il est vrai que le talon à tendance un peu à s’enfoncer si on appui trop dessus, je pèse 68kg environ, mais c’est vraiment minime et l’ajout de la semelle doit compenser.
  • Le contrôle : avec un combo « Lazer », gommes dures et bien serrées, montées en avant + Roues « HyperRollo » (78A) c’est une véritable tuerie ! J’ai pour habitude de rouler avec des patins de Derby, platine américaine Powerdyne Revenge montage centré, donc la sensation est radicalement et instantanément différente : maniabilité supérieure, réactivité et accélération sans comparaison. Le tout sans aucune déformation de la chaussure et aucun mouvement du pied à l’intérieur, on ne fait qu’un avec la platine et les roues !
  • Le plaisir de rouler : aucun doute pour moi il s’agit du meilleur custom que j’ai pu chausser à ce jour (relativisons, je n’en ai chaussé que 3 ou 4 paires). Aucune envie de quitter les patins et une facilité à placer des mouvements techniques, encore assez peu maîtrisés, tel que le slide parallèle ou arrêts d’urgence (sans stoppers : pas de cailloux s’il vous plaît j’ai recommencé le quad avec le Roller Derby…). Un vrai bonheur. Concernant les croisés et les poussées l’exercice se réalise avec une fluidité vraiment déconcertante et quasi automatique (montage en avant + maintien du pied et surtout du talon)

Ceci n’est qu’un petit retour de la première expérience que j’ai pu avoir sur une grande esplanade (celle de l’Europe pour les connaisseurs). Comme mes customs n’étaient pas roulables et que nous avions un soif de ride ce jour-là nous sommes repassés au Wawashop pour qu’il puisse changer de paire et me laisser les Kemp ! Nous étions partis pour une bonne session en ville !

Après la première session en ville

  • Le changement de revêtement : le changement de revêtement se fait en totale transparence avec ce custom, les roues tendres, la platine ultra maniable ainsi que l’absorption naturel des boots permet de passer d’un route neuve à chemin de en aménagement avec une facilité déconcertante sans jamais voir son équilibre remis en question.
  • Les accélérations : quand on ride en ville il est important de pouvoir accélérer fort et rapidement (comme sur la route quoi :p) pour pouvoir se sortir de certaines mauvaises situations (les vieilles, les vélos, les voitures, les chiens…). Ces patins, et aussi un peu mes jambes je pense, remplisse parfaitement la mission et donne donc un sentiment de confiance important.
  • Les freinages : comme décrit dans le paragraphe premier contact, le patin permet également de s’arrêter ou changer de direction très rapidement ce renforce le sentiment de puissance à travers la ville. Le combo talon dans vide avec les « Hyper Rollo » n’a pas fini de faire des fans !
  • La descente : la prise de vitesse est très rapide mais on peut la contrôler et la réguler parfaitement, ce qui renforce encore une fois la sensation de liberté avec ces patins. Personnellement je prends plus de plaisir à dessiner des grandes courbes plutôt que d’aller tout droit (je ne suis pas un descendeur mais un streeteu à la base, donc la vitesse c’est pas toujours notre fort) et le patin permet de répondre parfaitement à cette exigence avec sa maniabilité même à pleine vitesse (combo Roues + chaussure flex mais avec un bon maintien)
  • Le saut et tricks : en bon streeteur dès que je mets mes skates au pied le premier truc que je fais c’est sauter, tourner, « zerospiner » et autre barbarismes du mobilier urbain (grinds hihihi) ! Pour ne pas déroger à la règle et afin de bien terminer de juger ces monstres nous avons fait un petit arrêt sur set de marches !
    • Le saut en front : Les patins sont très légers et permette facilement de monter les pieds au niveau des fesses, parfait pour passer des obstacles en front
    • Le saut en faki : Je ne pensais prendre autant de plaisir et allez aussi loin en zerospin gap, ce qui me choque également c’est la réception qui se fait avec une facilité déconcertante (pourtant en ayant le talon dans le vide)
    • Le Gap 180° : Combinaison de tout ce que je décris précédemment, accélération, saut et réception en faki vraiment parfait
    • 3.6 et Faki 3.6 : La légèreté du patin permet de monter haut et surtout d’envoyer simplement d’abord le haut du corps en ensuite les pieds, ces derniers sont plus faciles à ramener et ne bougent toujours pas dans la boot (parfait pour la réception) !

Conclusion

Et voilà mon quart d’heure de gloire sur 100% Quad est terminé (ce n’est que partie remise ? ou pas ) ! Vous l’aurez donc compris à travers cette petite analyse, ce montage bien que d’aspect peut engageant (au début) se révèle être une surprise de taille et un vrai patin de rue. Oubliez les balades il faut lui en mettre dans le cornet il ne demande que ça !Bonne journée à toutes et à tous ! A bientôt sur les rollos :p

Retour après utilisation

J’ai roulé pendant plusieurs semaines avec ce montage. La semelle est effectivement faite d’un matériau trop mou. Elle comporte de plus un trou au milieu et la platine s’est enfoncée dans la plaque, déformant celle-ci.

Montage Kamikaze 2 / Lazer

La platine a déformé la plaque de Dural.

Je ne recommande donc pas cette paire pour le saut. Un custom avec des Fila Muscle Ball est beaucoup plus adapté. La Kamikaze 2 ne vous fera pas très longtemps pour cette utilisation.

Si vous cherchez une paire qui a du style pour rouler en ville, alors allez-y !

Réagir sur le forum

Mots clés: , , , , .

Ancien webmaster du site RollerFR.net, je fais du quad depuis plus de 25 ans. Je pratique aussi bien le slalom, le saut, que freeride et le derby. J'aime le quad sous toutes ses formes, surtout les plus originales.

a écrit 63 articles sur Roller Quad.net.

Les commentaires sont ferms !


    Proposer un article !

    Vous avez fait un montage, vous avez une expérience à partager, ... Rédigez votre article

    Catégories