Montage Nike Tiempo / Roll’Line Mariner

14 décembre 2013 Aucun commentaire 7 136 vues

Bonjour à tous les quadeurs et quadeuses ! C’est avec grand plaisir que je vous présente mon montage de balade réalisé avec Scoco.
En ayant marre de changer les roues de mes patins de Derby, j’avais déjà réalisé, en compagnie de Wawa, un montage pour la balade. Celui-ci avait la même platine et était monté sur une réédition rouge des Pat Ewing. Ils avaient de la gueule, c’était bien gros (et bien lourd mais ça c’est un détail). Ayant un pied assez fin, j’ai vite fait face à des problèmes de frottements et d’ampoules à chaque ballade, malgré les doubles chaussettes, les chevillères en néoprène, le changement de semelle et compagnie…

Montages Pat Ewing

Montage de Wawa (gauche) et de Germain (droite) réalisés par 100%  Quad

C’est donc avec regret que j’ai démonté mon combo Pat Ewing / Roll’Line Mariner. Je me suis remis en quête d’une chaussure qui remplirait mes critères.

La chaussure Nike Tiempo

J’ai toujours trouvé le montage Tiempo / Lazer de Wawa supra classe : la fine chaussure de foot sur des roues dignes d’un Monster Truck. Je me suis donc penché sur la recherche d’une paire de chaussure de foot.
Je suis d’abord tombé sur la Nike Phelon et son combo Orange/Noir très stylé :

Nike HV Phelon Nike HV Phelon

Après investigation, je les ai trouvé dans un magasin sur Montpellier. Une fois essayé, j’ai révisé mon choix car bien que confortables et classes, j’ai senti que le laçage n’allait pas assez bas. Je me suis dit que la pointe du pied sans laçage finirai par se détendre sans que je puisse y faire quoi que ce soit.

J’ai donc fureté dans le rayon en quête de la pompe qui me plairait et j’ai fini par poser mon regard sur des “Nike Tiempo Natural IV LTR FG“. En voilà un nom barbare !

Nike Tiempo Natural IVLaçage bas, confort, ces chaussures se sont révélées être une véritable seconde peau lorsque je les ai mises. Moins classes que les Phelons, mais bon, je privilégie le confort au design : passage en caisse et direction l’atelier !

Découpe de la plaque

Pesant près de 110 kilos à la réalisation du montage, la plaque s’est avérée être obligatoire pour réaliser ce custom. Faute de dural sous la main je suis allé faire un tour chez nos amis spécialiste du meuble en kit et de l’ustensile de cuisine pas cher pour me fournir en planche à découper.

Montage Tiempo Mariner

Planche à découper

Scoco et moi avons eu l’idée (farfelue?!) d’adapter la découpe aux crampons. La chose s’est avérée aisée avec la planche à découper, je vous avoue que je n’aurais pas fait autant de courbes avec du dural !

Montage Tiempo Mariner

Plaque intégrale customisée !

Montage Tiempo Mariner

Montage de la platine

La platine Roll Line Mariner

Une Roll Line Mariner retapée avec rachat de trucks, de bushings, bidouillage de rondelle faute de rondelles d’origine.

J’avais d’abord opté pour des bushings Roll Line transparents bien serrés. Vu mon poids et ma poussée, j’ai vite changé ces derniers car ils se sont complètement déformés (et voilà le wobble sur de la descente).
Je les ai remplacé par des gommes jaunes Roll Line, c’était mieux mais encore un chouilla trop mou.
La solution miracle ? Je l’ai trouvé en mettant des bushings Lazer à la base des kingpins et en laissant les bushings jaunes Roll Line du dessus, histoire d’avoir une base bien dure avec un chouilla de souplesse.

Montage Tiempo Mariner

Platine Roll’Line et bushings customs

Nous montons le tout dans les règles de l’art. On a de la chance car malgré le fait que nous n’ayons pas limer les crampons, aucun trou de perceuse n’a posé de soucis à faire.

Les roues Kryptonics Classic K

Pour les roues, ballade oblige, j’ai choisi du 70mm. Une fois j’ai testé les Classic K 70mm de Wawa, je ne voulais plus rien d’autre : gomme agréable malgré des revêtements parfois pourris, un poids certain mais je suis loin des 2.3kilos du montage Ewing/Mariner.

Montage Tiempo / Mariner

Kryptonics Classic K 70mm

Premiers tours de roues

J’ai pu tester pour de bon les patins lors de la randonnée mensuelle de Montpellier. Après moult réglages de bushings, je vous avoue que j’étais un peu perplexe quant à l’utilisation de ces patins pendant 2h dans les rues de Montpellier. Au final tout s’est très bien passé. Aucune ampoule ni douleur à aucun moment, les roues permettent d’avancer sans trop forcer. Pour la balade c’est parfait ! Juste ne pas trop pousser lors des accélérations sinon j’ai le talon qui se lève (ce qu’un bon serrage de lacet corrige partiellement). Pour le reste rien à redire. La plaque de planche à découper ne s’affaisse pas (pour le moment) et le tout a une gueule bien badass : j’adore les gens qui se retournent en se disant “euh j’ai bien vu ce que j’ai vu ?!”

Montage Tiempo Mariner Montage Tiempo Mariner

Quadement votre !
Germain

Réagir sur le forum

Ancien webmaster du site RollerFR.net, je fais du quad depuis plus de 25 ans. Je pratique aussi bien le slalom, le saut, que freeride et le derby. J'aime le quad sous toutes ses formes, surtout les plus originales.

a écrit 63 articles sur Roller Quad.net.

Laissez un commentaire


    Proposer un article !

    Vous avez fait un montage, vous avez une expérience à partager, ... Rédigez votre article

    Catégories