Montage Air Jordan 1 Hid GS / Powerdyne thrust

13 avril 2014 1 commentaire 4 032 vues

L’histoire de ces patins

Tout d’abord, j’ai toujours aimé le roller même si son apprentissage n’a jamais été inné pour moi. Je m’accroche, au fil des années je rencontre un club le MDC et un sport collectif le roller derby. Je m’équipe pour l’occasion de façon classique, une paire de Riedell R3. Doucement mais sûrement, je passe les échelons pour enfin m’entraîner en confirmé. A cette occasion, j’ai des encouragements particuliers de mon entourage, qui sait que le parcours n’a pas été facile, et m’offre une platine Sure Grip Avenger en aluminium.

Air Jordan 1 / Powerdyne

De là, il a fallu faire des choix : quelles boots je voulais monter sur cette nouvelle platine ? Que faire de la platine en nylon Powerdyne Thrust ? Quel argent je voulais mettre dans cette nouvelle histoire de patins ?

Powerdyne Thrust

Platine nylon Powerdyne Thrust livrée sur les R3

Ce dernier point était à prendre au sérieux aux vues de mes maigres finances, mais je crois aussi que c’est une histoire de tempérament ! Une réalité me constitue : je déteste gaspiller et je ne sais pas jeter. Je garde tout et il faut que je trouve de nouvelles utilités aux choses que je préserve.

Ainsi, après avoir examiné les différentes possibilités, les choix ont été les suivant :

Mes chaussons de Riedell étant très confortables et totalement adaptés à mon pied, j’ai seulement optimisé mes quads de Derby par la platine Avenger. Ensuite, je voulais me servir de la platine des R3 pour me faire une nouvelle paire de patins, orientée balade/loisir. Une fois la décision prise, il ne restait plus qu’à trouver une paire de baskets à fixer (pour les roues ça s’est déterminé plus tard).

La chaussure Nike Air Jordan 1 Hid GS

Pour se faire, un conseiller spécial en montage et assemblage de Quad : mister Walid maître en la matière. Donc, bien entourée, conseillée et même accompagnée un premier jour de soldes à Montpellier, nous voilà partis en quête de la pompe la plus adaptée au confort de mes petons pour une utilité décontractée. Et je dois dire que j’ai eu des conseils millimétrés d’autant plus que Walid et moi faisons la même pointure (ou comment aller faire les soldes avec un mec devient un moment troooooopppp coooooooooollllll !).

Après avoir fait le tour des magasins qui vendaient des baskets potentiellement transformables en patin, on est enfin tombé sur LA paire. La différence avec les autres, c’est peut-être bien que Walid ne pouvait pas l’essayer celle-là ! Non pas parce qu’elle était affublée de couleurs flashy et girly qui pouvaient le repousser, non ça je pense que pour un essaie il aurait pu passer outre, mais bien parce que c’était une paire orientée fille et donc avec un avant de pied beaucoup plus fin. Jusque là bien des paires me plaisaient mais je n’avais pas eu le coup de cœur, car d’un point de vu maintien du pied je me sentais toujours trop lâche à l’avant et quand on a pris l’habitude d’une boots de derby on ne se sent pas du tout à l’aise quand on n’a pas un minimum d’adhérence à la chaussure. Alors même si le rendu visuel, à premier abord, n’était pas un choix qui me correspondait totalement ; finalement de tous les compromis il me paraissait le plus judicieux.

Alors voilà comment au travers de centaines de paires plus masculines les unes que les autres, j’ai trouvé mon bonheur entre 2 paires dans un rayon minuscule spécial baskets femmes. Le tout en solde et disponible sur-le-champ.

(NDR : nous avons trouvé le bonheur de Sylvie chez Courir).

Air Jordan 1 / Powerdyne

Le montage

Une fois toutes les pièces réunis il ne nous restait plus qu’à passer à l’atelier pratique. Percer, visser, fixer nos éléments tout en buvant du thé et mangeant crocos et réglisses en tout genre, miam ! Et c’était loin d’être techniquement inabordable, une après-midi à apprendre et comprendre les étapes qui constituent mes rollos, ça fait du bien, lorsqu’on n’est pas tombé dedans quand on était petit, d’approfondir ses connaissances en la matière. Une chose qu’on s’est tenue de respecter c’est le montage derby de la platine à l’arrière car personnellement j’ai un centre de gravité et un équilibre quelque peu défaillant donc je préférais ne rien changer d’une paire à l’autre.

On a fini la journée par des petits tests de patinage dans le salon de Walid, avant d’aller leur faire prendre le grand air.

Les roues Sure Grip Aerobic

Pour les roues, j’ai d’abord essayé celles d’extérieurs (59×38 en 78A) que j’utilise pour le derby, pas génial ! J’ai tenté les hybrides Radar Ghost (62×37 en 80A) que j’avais sous la main, dures où chaque vibrations et merdouilles au sol se faisaient sentir. Finalement, sur les conseils de férus de derby, j’ai changé pour des Sure Grip Aerobic (62×38 en 85A).

Il a suffit d’une balade pour comprendre que cela resterait tel quel. Souplesse, agilité, efficacité étaient au rendez-vous.

Air Jordan 1 / Powerdyne

Après quelques mois d’utilisation, en ville, sur les voies vertes, à la RIM (NDR : la rando de Montpellier), je les aie totalement adoptés. Des quads de balades au top de l’attente que je m’en faisais !

NDR : combien d’entre vous ont des R3 dont la platine traîne ? Il suffit de trouver une chaussure et un montage de balade vous attend !

Sylvie pour 100% Quad

Réagir sur le forum

a écrit 131 articles sur Roller Quad.net.

Un commentaire pour “Montage Air Jordan 1 Hid GS / Powerdyne thrust”

  • Un jour d’inatation, Sylvie ne retrouvera pas ses patins de balade et ce sera moi qui lui aurais pris. 8) ils sont trop beau!

Laissez un commentaire


    Proposer un article !

    Vous avez fait un montage, vous avez une expérience à partager, ... Rédigez votre article

    Catégories