Montage Adidas Predator / Roll Line Giotto

4 janvier 2014 1 commentaire 7 260 vues

Pour les 24h du Mans 2014, je roulerai en duo avec ma moitié. Traditionnellement patineuse en ligne, elle sera cette année en quad avec moi. Dans cet article elle va vous présenter sa paire, qui fera le café pour l’occasion.

Montage Adidas Predator / Roll Line Giotto

N’étant pas quadeuse et familière avec le matériel, j’ai grandement profité des conseils de GMT (GMT: ça tombe bien je devais me faire ma paire moi aussi). Son large placard est aussi devenu mon ami. Maintenant j’en sais beaucoup plus que ce dont j’avais besoin pour mon montage : il est un peu pointilleux voire maniaque mais cela fait partie du personnage. L’objectif étant de rouler en duo sur le circuit Bugati, nous avons convenu de rechercher un maximum de légèreté sans pour autant exploser le porte feuille. Cela fait des années que l’on ne ride que des patins « assemblés maison », on s’est donc naturellement tournés vers un custom. Cette approche nous offre un maximum de possibilités autant techniques qu’esthétiques.

La chaussure Adidas Predator Absolado

Je voulais une chaussure légère et confortable (24heures c’est long). Les chaussures de vitesses en quad ne m’ont pas convaincue, donc direction le rayon Football / Rugby des magasins de sport du coin. Plusieurs modèles attirent mon attention, en particulier la gamme Adizero, vraiment légère mais hors budget (GMT: surtout qu’on aimerait avoir deux paires assorties pour le duo). Après essayages, je me retrouve avec deux paires en compétition dans les mains. Une que je trouve jolie et une autre qui semble radioactive (GMT: si je devais définir la couleur je dirai  que c’est à mi chemin entre de la kryptonite et les déchets toxiques qui créèrent les Tortues Ninja). Le vert flashy me fait des clins d’œil, la chaussure est plus confortable, et j’espère secrètement qu’elle me transmettra des super pouvoirs: we have a winner. J’opte donc pour les Adidas Predator Absolado.

(GMT: cette paire a aussi l’avantage d’avoir des inserts pour les crampons amovibles absolument plats qui facilitera le montage).

La platine Roll Line Giotto

Après un petit tour sur internet, les Boen ultra légères me font envie, kingpin en titane et trucks à cliquet : c’est mignon comme tout. Le prix (190€ avec la promo) n’est pas exorbitant mais je trouve une paire de Roll Line Giotto qui traîne dans mon placard (bon ok c’est aussi le placard de GMT). Je fais donc l’économie d’une nouvelle platine sans trop sacrifier techniquement. (GMT: les Roll Line Giotto sont d’excellentes platines)

Mon autre paire de quad est montée sur des Lazer course T2 (148mm d’entraxe), je voulais pour le Mans un peu plus de stabilité. Les Giotto du placard sont en 150mm: la différence n’est pas énorme mais le placement de la platine sous la chaussure viendra aider aussi.

Les roues hyper rollo 65mm

Puisque j’étais déjà dans le placard, pourquoi s’arrêter en si bon chemin: je trouve pas mal de choses et pose une option sur le jeu de Hyper Rollo (GMT: un des jeux). Surtout que rouge sous la chaussure verte, ça pique les yeux.
Je ne sais pas si ce seront mes roues pour le Mans mais pour l’instant on va tester et pour la photo elles sont parfaites. (GMT: 65mm 78a avec une large surface de contact c’est une roue un peu lourde mais très confortable, pas forcement ce que l’on recherche sur un circuit)

Hyper Rollo 65mm rouge

Le montage

Le montage a été réalisé avec amour par les mains expertes de Marjorie (Merci Marj!!!). Elle installera une cale sous le talon, retirera tous les inserts des crampons et me fera un montage centré. J’espère aussi que Marj a glissé des super pouvoirs dans le montage.

Montage Adidas Predator / Roll Line Giotto

Premiers tours de roue

Le montage est déroutant car je n’ai jamais ridé qu’un montage quad très en avant (GMT: à la parisienne). On s’y fait rapidement. Ce sont des patins de course, la position de la platine rend la vitesse facile à maintenir, je peux littéralement m’assoir en roulant. Apres quelques accélérations dans le vide (j’ai l’impression qu’il manque des roues au bout du pied), je me fais doucement à la poussée très latérale. J’ai encore un peu de boulot de ce côté la avant de maitriser le mouvement. Je suis néanmoins surpris par la réactivité de ce montage; je pensais que ce serait comme en inline, un patin de course fait pour aller en ligne droite uniquement et je me retrouve avec un patin léger avec une cheville entièrement libre et aucune impression d’etre bloquée dans un rail, ca tourne bien et rouler en fakie n’est pas inconfortable comme ca peut l’être en patin carbone inline. Freerideuse dans l’âme, ca me convient.
Avec 1.3kg par patin sur la balance, je suis satisfaite du résultat. Le patin est fait, reste à faire la patineuse… c’est une autre paire de manches.

a écrit 7 articles sur Roller Quad.net.

Un commentaire pour “Montage Adidas Predator / Roll Line Giotto”

  • Beau montage, qui a de la gueule et qui ne passe pas inaperçu sur la piste du Mans.

Laissez un commentaire


    Proposer un article !

    Vous avez fait un montage, vous avez une expérience à partager, ... Rédigez votre article

    Catégories