Le portrait de Nathalie Onadu aka Mamacita Matadora

6 janvier 2013 Aucun commentaire 7 463 vues

De retour à Bruxelles pour quelques jours, j’ai eu le plaisir de faire la connaissance de MamacitaMatadora, joueuse dans l’équipe des Brussels Derby Pixies. Voici donc la première interview d’une joueuse en Belgique (mais sûrement pas la dernière!).

Peux tu te présenter ? D’où viens-tu ? Que fais-tu dans la vie ? Où habites-tu ?

Mamacita, joueuse des Bruxelles Pixies

Mamacita, joueuse des Bruxelles Pixies

Mamacita Matadora, joueuse et coordinatrice du comité coaching chez les Brussels Derby Pixies. Dans la vraie vie je m’appelle Nathalie Onadu. Mon nom de derby vient de mon attitude de gitane. Je viens d’Aix-en-Provence, j’ai fais mes études à Barcelone et maintenant je vis dans le grand froid belge, à Bruxelles. Dans la vie je suis pour le moment assistante d’une styliste la semaine et caissière le week end. La grande classe à la cendrillon quoi!

 

 

 

Comment as-tu découvert le roller ?

Le roller pas vraiment, à la base je voulais faire du hockey sur glace, sauf que d’où je viens c’est priorité aux couilles. Donc je n’ai pas eu le droit de pratiquer ça et à la place j’ai donc fait du patinage artistique : j’étais gothique à cette époque là de 12 à 16 ans , c’était la teuf.

As-tu déjà roulé en inline ?

Photo de Olivier Calicis

Photo de Olivier Calicis

Roulé non , glissé oui.

 

Est-ce que tu pratiques d’autres disciplines en quad ?

Non , j’ai d’ailleurs bien du mal à rouler ailleurs que sur un track. Je finis toujours par rouler dans le sens derby, ce qui est plutôt con! A Bruxelles on rêverai de pouvoir rouler en patin dehors, sauf qu’il y a des pavés partout et les trottoirs n’ont sûrement pas été refaits depuis la guerre ! Alors il y a les  Roller Parade (NDR: randos), beaucoup de Pixies y participent.

 

Mais comment as-tu découvert le Derby ?

Photo de Steven Destailleur

Photo de Steven Destailleur

Un soir je regardais Tracks (NDR: émission sur Arte) et ils présentent ce sport ( dans tous ses clichés ahah) et j’ai voulu en faire. Sauf que si je me souviens bien je vivais encore en Espagne et il n’y avait aucune équipe là. Quand je suis arrivée en Belgique je projetais d’aller en faire a Gent (Gand), ou créer une ligue. Mais OH MIRACLE Nisrine en créait justement une à Bruxelles.

Comment décrirais-tu cette discipline ?

Un sport d’équipe, de course, de contact et d’obstacles. Après je suppose que comme bien d’autres quand j’essaie d’expliquer ce sport à quelqu’un qui ne connaît pas je l’embrouille plus qu’autre chose!

 

 

Comment t’entraînes-tu ?

On a entraînement 2 fois 2 heures chaque semaine :  le jeudi on travaille le contact, les murs, le pack, les stratégies et on fait des scrimmages  : cet entraînement est réservé aux deux derniers niveaux de notre ligue qui ont passé les minimum skills. Le dimanche on travaille l’agilité et les minimum skills. Je vais de plus dans une salle de sport tout les mardis soirs pour travailler mon endurance et mes muscles : depuis je me blesse beaucoup moins!

 

Avec quelle(s) paire(s) de roller roules-tu ?

Mes bottines sont des Antik (customisées aux couleurs de la ligue), et j’en suis très contente, car elles ressemblent pas mal aux bottines de patinage artistique. Depuis que je les ai, je force moins sur ma cheville, et je me sens plus en sécurité à ce niveau là. Ma platine c’est une Powerdyne Thrust récupérée de mes anciens patins. Mes roues sont des rollerbones 86A en slip, ça accroche beaucoup mais c’est comme ça que j’aime jouer car je me sens plus agile en accrochant bien le sol!

Portrait de Mamacita : boots Antik customisées

 

Roules-tu avec des trucks serrés ou pas ?

Un jour Francey Pants est venue à Bruxelles s’entraîner avec nous. On ne la connaissait pas du tout,  elle m’a desserré mes trucks : j’avais jamais slalomé aussi vite (NDR : connaître ses patins et leur fonctionnement, ça permet de comprendre beaucoup de choses!).

Qu’est-ce que tu voudrais dire à une personne qui commence ?

Si ça te passionne ça va occuper 80% de ta vie, prépare toi : c’est bon mais ça fait bizarre!

Photo de Branko Collin

Photo de Branko Collin

 

Quels sont tes objectifs dans le Derby ?

Notre équipe a fini 3ème du tournoi du Benelux en jouant à 10 face à des équipes de 20 , balayée et pouvant peu se reposer. Alors la prochaine fois nous serons 2ème ou première! Que ma ligue continue à jouer de manière clean, fairplay et aussi FUN. Mon objectif personnel est pouvoir faire la Worldcup avec la Team Belgium !

Parles nous de l’équipe dans laquelle tu joues, les Pixies. Il parait que vous êtes connues pour avoir un super public, est-ce que tu peux nous en dire un mot ?

Logo des Brussels Derby PixiesPIXIES PIXIES MA BATAILLE! Les Brussels Derby Pixies existent depuis presque 2 ans (le 6 février) et on est connu pour notre fun sur le track (on chante du Balavoine avec le public pendant la mi-temps). On ne râle jamais sur les arbitre (à nos entraînement si on râle on fait 15 pompes) et on est très heureuses , même si on perd, car notre objectif est de jouer le plus clean possible, on ne vient pas pour casser de l’adversaire , on vient pour gagner proprement!

 

 

Le Derby se développe très vite en Belgique aussi. Comment se passe les relations entre les ligues ? Vous rencontrez-vous souvent ?

Photo de Ian Rwb

Photo de Ian Rwb

Oui on a de la chance en Belgique, tout est à proximité. Mais concrètement ce que je trouve classe ici, c’est que les équipes les plus développées aident les petites équipes à progresser. Donc quand nous avons commencé, nous étions la 3ème équipe de Belgique à se former (Gent et Anvers étant déjà confirmées avec plusieurs matchs derrière elles). Gent et Anvers nous ont énormément aidé dans nos démarches pour créer la ligue, mais aussi nous ont invité à beaucoup d’entraînements et sont venues nous en donner. Depuis d’autres équipes se sont formées à Charleroi, Liège, Mons, Namur et Menen. On a naturellement toutes fait la même chose. Comme tout le monde aimerait faire la World Cup on a organisé  des réunions pour créer ça :  nous avons donc tous les mois un entraînement TEAM BELGIUM. Cela nous permets de s’entraîner toutes ensembles et donc de progresser puisque par exemple Gent est depuis peu full members de la WFTDA :  ils nous tirent vers le haut. Quand nous recevons des invités à Bruxelles nous faisons pareil et nous invitons toutes les ligue à participer à l’entraînement. Voilà il y a de l’entraide et c’est ce qui nous fait toutes progresser!

Portrait de Mamacita

Photo de Jurgen Rijsdijk

De part sa localisation, voyager à l’étranger depuis Bruxelles aisé : est-ce que vous jouez souvent avec des ligues étrangères ?

On fait souvent le déplacement jusqu’en Hollande, mais pour le moment dans notre équipe c’est un peu compliqué car la Team A est composée de filles qui travaillent le week end .

 

 

 

 

Le mot de la fin ?

Passez nous voir à Bruxelles, on vous donnera du fun et du derby love, et je vous montrerais mes BOOBS.

Une petite vidéo des Brussels Derby Pixies :

Pour en savoir plus :

Réagir sur le forum

 

 

Ancien webmaster du site RollerFR.net, je fais du quad depuis plus de 25 ans. Je pratique aussi bien le slalom, le saut, que freeride et le derby. J'aime le quad sous toutes ses formes, surtout les plus originales.

a écrit 63 articles sur Roller Quad.net.

Laissez un commentaire


    Proposer un article !

    Vous avez fait un montage, vous avez une expérience à partager, ... Rédigez votre article

    Catégories