« Le montage du mois » de juin par « Doc_Ido »

4 juin 2006 1 commentaire 45 999 vues

Doc_Ido nous a envoyé ce montage y’a fort longtemps, nous lui présentons donc toutes nos excuses pour cette publication plus que tardive. Laissons lui parole pour nous parler de son montage « rando ».

Nom : Eric Hanuise
Pseudo : Doc_Ido (origine : manga Gunm)
Nationalité : Belge
Age : né en avril 1969
Expérience roller : un peu de quad de 12 a 16 ans (discoroller de wavre – piste ovale et rampes, rando), inline depuis mai 2004 (rando), reprise du quad depuis avril 2005 (rando)
Inlines : au début Rollerblade aero7 composite, actuellement custom K2 fatty+platine cell 2 2005 4x84mm
Quads : « les bleus et jaunes qu’on trouvait partout pas cher » quand j’étais ado, mais avec des converse all-stars vertes a la place des chaussures d’origine*. Actuellement, la paire décrite dans l’article
* oui, c’était particulièrement casse-gueule 😉


Genèse…

Après un an de patinage intensif, j’avais de plus en plus envie de me mettre aux quads. Ou plutôt de me remettre aux quads puisque ado j’avais pendant quelques années pratiqué notre sport favori…
Ma pratique se compose essentiellement de randonnées urbaines et champêtres, je recherchais donc un patin qui soit avant tout confortable et polyvalent.
A Bruxelles, il y a peu de quadeurs mais ils n’en ont pas moins l’esprit quad, et sont toujours ravis de donner quelques conseils et de partager leur expérience.

Un des principaux inconvénients du quad est que les roues sont généralement de petit diamètre comparé aux in-lines (56 a 62mm contre 78 a 84mm). ceci les rend plus sensibles aux terrains dégradés (gratton, pavés, rails, …) et naturellement il faut de bonnes jambes pour arriver a suivre. Aikii avait pendant quelques mois défilé dans les roller-parades avec un custom original, précurseur peut-être des platines ‘niepceron’ wideboy : roues classiques de quad a l’avant, et roues 84mm d’inline a l’arrière. L’idée était séduisante, et il en était visiblement fort content. Il avait d’abord essayé du 4x84mm, mais c’était trop casse-gueule, avant de passer a ce High-Low spectaculaire.

Aikii : « …il y a un an en suisse j’ai fait deux tours avec ces quads, un gars m’a dit que c’était aussi une config qu’il utilisait pour le downhill… »
« …Mais au fond, d’accord, cette blague aboutit à quelque chose de franchement fun, des sensations originales, tout du moins on a quelque chose de roulable. Plus roulable et rigolo d’ailleurs que mes quads montés sur mes crossmax, parce que là, dans le genre enclumes … »
« …Le plus gros désavantage c’est plutôt que les roues d’inline, pas assez larges, on tendance à se coucher, risquant de tordre la cheville, c’est vachement dangereux pour des pieds pas entraînés ( c’était 2 fois pire en 4×84… ). Un autre problème c’est que les filets des trucks et les boulons sont exposés, c’est ça qui à terme nique le plus les platines, j’ai déjà perdu quelques millimètres en étincelles sur le bitume. Et c’est vrai, le truck arrière se prend énormément de pression, surtout à cause du chasse-neige : vaut mieux bien serrer et resserrer.  »

Le côté ‘grandes roues’ me semblait séduisant, le ‘hi-lo’ aussi… c’était décidé, j’allais me construire une paire de quads de rando avec de grandes roues a l’arrière et de plus petites devant…


Shopping …

  • Les chaussures : une paire de Nike Dunk high, 45.00€ au lieu de 95€ dans une grande surface de sports qui soldait les modèles 2004
  • La  platine :  platine ‘standard’ aucune idée de la marque ou du modèle… 29.95€
  • Les roues :
    • roues krypto classik K 70mm 4×10 = 40€
    • roues krypto classic 80mm 4×11 = 44€
  • roulements : bones BSB abec7 34.95€
  • 8 entretoises en aluminium
  • 2 ‘bouchons’ de frein 2×5 = 10€
  • lacets et semelles sorbothane : je ne connais plus le prix…

total : 203.9 + les lacets + les semelles sorbothane

Oui c’est cher mais la qualité est a ce prix, et quand on aime… De plus il ne faut pas publier que la durée de vie de la partie roulante sera, en utilisation rando, fort longue. Un investissement sur le long terme, donc.

Les platines étaient fournies avec une paire de ‘ bouchons’ noirs, mais des bouchons rouges s’imposaient, naturellement.

Pour la première version j’avais essayé avec des roues d’inline de 80mm a l’arrière, car impossible de trouver des roues de quad de plus de 70mm a Bruxelles… J’ai profité d’un trip a paris pour aller chercher les roues arrière chez hawaii-surf.


Semelles …

La chaussure était similaire à un modèle que j’avais connu il y a une dizaine d’années (en blanc a l’époque), j’étais donc assez sûr qu’elles soient adaptées.
J’ai commencé par aller faire un peu de footing, pour être bien certain qu’elles soient suffisamment confortables. Grosse déception : la semelle intérieure sur ces nouveaux modèles est de très mauvaise qualité, une fine tranche de polystyrène qui n’offre que peu de soutien et d’absorption. Exit donc, et remplacement par une fine paire de semelles sorbothane, plus adaptées (mais plus chères, compter une vingtaine d’euros…)


Montage…

Les platine viennent avec deux plaques dans lesquelles sont fixées les vis, une pour l’avant et une pour l’arrière. La semelle est facile a percer avec une simple vrille (ou une bête vis à bois), et les vis la traversent facilement. pas besoin de foreuse ou d’outils spéciaux. Le système ‘plaque avec vis’ assure que les vis ne perceront pas la semelle, et que leur tête reste plate. En serrant assez bien, aucune différence de niveau ne se fait sentir entre la semelle et la plaque. Une fois la semelle intérieure remise en place, c’est parfait.
La semelle est relativement souple. Pour un usage rando aucun problème mais pour une utilisation plus sportive, une plaque d’alu ou de dural serait nécessaire entre la chaussure et la platine.

Pour le centrage, j’ai regardé pas mal de photos de quads existants et posé des questions aux quadeurs expérimentés. En gros l’axe a respecter va du centre du talon pour l’arrière jusqu’au milieu de l’écart entre le 2e et le 3e orteil (en commençant par le gros) pour l’avant. Cet axe est légèrement décentré sur l’extérieur et permet une poussée efficace et confortable.

   

Pour les roues, pas de problèmes majeurs malgré leur diamètre et leur épaisseur. La différence d’épaisseur se fait sur l’extérieur du patin, l’écart intérieur roue-roue restant le même.
A noter que les roues avant et arrière utilisent des entretoises différentes (entretoises alu) et que le profil intérieur des roues est différent. Je n’ai pas encore pris la peine de scier les têtes de vis, mais maintenant que tous les réglages sont OK je ne vais pas tarder a le faire. Pour les roulements, rien a dire, ca roule encore et encore… Whizzzzzzzzzzzzzzzz!



les lacets…

Après quelques rollerparades, les lacets blancs d’origine commençaient a se déchirer. J’ai opté pour des lacets de hockey, en cordonnet anti-dérapant : pas besoin de serrer, les nœuds ne se défont plus tout seuls, et le lacet ne ‘glisse’ pas du tout. Question solidité, aucun problème, la chaussure lâchera avant les lacets. Seul problème : pas de choix pour les couleurs, ça n’existait qu’en noir et jaune.

 


Le montage fini…

Voila le montage terminé. Le look ‘flashy’ où ‘fisher price, c’est selon, ne laisse pas indifférent : on aime ou on n’aime pas, mais on le remarque, ce qui est évidemment un des plaisirs du quad.
Les roues de même couleurs que la chaussure confèrent a l’ensemble un aspect cohérent, qui m’a valu quelques questions et remarques amusantes en randonnée : les gens ne se rendent pas compte qu’il s’agit d’un custom et me demandent « ou j’ai acheté mes patins Nike »…


Réglages …

Lors de la première sortie, je n’en menais pas large… la stabilité latérale est comparable a celle des inline, mais la stabilité longitudinale (avant-arrière) est très différente, c’est comme faire de l’in-line avec seulement les deux roues du milieu ! Après une petite période d’adaptation, toutefois, l’équilibre vient naturellement et on peut commencer a vraiment s’amuser.

Les patins avaient tendance a tourner vers l’intérieur en ligne droite. Ceci a été confirmé en les posant vides sur le sol et en les lançant comme une petite voiture : au lieu d’aller en ligne droite, ils tournaient vers l’intérieur.
Renseignement pris auprès des quadeurs plus expérimentés, une légère déviation est normale et naturellement corrigée par le patineur, mais elle doit rester légère. C’était assez marqué et je trouvais cela gênant. J’ai essayé de rectifier en redressant un peu le centrage des platines, mais sans succès. Par contre en resserrant correctement les gommes des trucks, cela a disparu. J’ai donc remis les platines dans leur axe original et bien serré, et depuis plus aucune déviation, ils roulent bien droits et parallèles.

Je remplacerai peut-être un jour les gommes par des gommes ‘dures’, mais tant qu’elles tiennent, inutile de les changer.


Freinage …

Pour le freinage par contre c’est plus délicat…
Les bouchons sont fort pratiques pour s’arrêter a faible vitesse, surtout dans un groupe de randonneurs.
Le freinage en ‘T’ sur les carres externes d’un des patins est difficile, en raison de la différence de largeur des roues avant et arrière. le patin a tendance a rebondir un peu n’importe comment et il faut du mollet pour le tenir en place. Par contre un ‘T’ n’utilisant que les deux roues avant du patin, placées a 45° permet de se ralentir. Reste a maîtriser le ‘T’ avec les 4 roues bien a plat sur le sol, mais ça a l’air particulièrement difficile…
Le chasse-neige, plus facile, est efficace aussi pour se ralentir mais inadapté aux freinages d’urgence.
Je suis encore incapable de placer un powerslide ou un freinage parallèle, donc je ne peux pas m’aventurer n’importe ou avec ces patins pour le moment…
Les roller-parades a la côte belge, toutes plates, ne posent par exemple aucun problème, mais a Bruxelles par exemple cela devient plus délicat en raison des nombreuses rues en forte pente (gérables en chasse-neige, mais c’est épuisant…)


Conclusion…

Au final, objectif accompli : le High-Low prononcé 70-80mm rend ce custom très ludique, on est toujours prêt a repartir… Les grandes roues se jouent des gravillons, pavés, du gratton et des rails de tram. Et surtout il ne faut pas faire un effort démesuré pour arriver a ‘suivre’ les inlineurs. Quand au look… no comment !
Après quelques mois j’ai pu constater les vertus pédagogiques du quad : il faut un mouvement de poussée correct pour avancer, le quad pardonne moins le patinage approximatif que l’inline.
Ce fut donc un réel plaisir de m’entendre dire par un de nos vénérables aînés que mon mouvement était devenu beaucoup plus précis et efficace ces derniers mois…

   

Doc_Ido pour 100% Quad
Réagir sur le forum

a écrit 131 articles sur Roller Quad.net.

Un commentaire pour “« Le montage du mois » de juin par « Doc_Ido »”

  • bonjour j ai acheter mes roller a decathlon et je voudrais changer les roue mais je ne sais du tout quoi prendre
    Bonjour Je ne sais pas quoi choisir comme roue et roulement pour les roller quad je les avaient eu chez décathlon et les roue sont de très mauvaise qualité ( roue 61m 80 et roulement 608 ABEC 3 je fais du roller sur les piste cyclable de ma ville 3 à 4 fois par semaine et comment réduire un max les vibration Merci

Laissez un commentaire


    Proposer un article !

    Vous avez fait un montage, vous avez une expérience à partager, ... Rédigez votre article

    Catégories